PROGRAMME DE MARS - AVRIL 2016

 

CONFERENCES

Les conférences ont lieu à la Mairie du Ve, à 18 h. - L’entrée est libre.

 Jeudi 17 mars « Naissance du Quartier Latin : les écoles de Paris au xiie siècle », conférence de Jacques VERGER, professeur émérite à l’université de Paris-Sorbonne, membre de l’Institut.

Le xiie siècle voit le véritable essor du Paris médiéval. Son rôle de capitale du royaume s’affirme, la population augmente rapidement ; tandis que la Rive droite devient le foyer des échanges commerciaux et de l’artisanat, les écoles, jusque là tassées à l’ombre de la cathédrale, se multiplient sur la Rive Gauche, entre Sainte-Geneviève et Saint-Victor, plus nombreuses, plus diverses, plus libres ; à la suite d’Abélard, d’Hugues de Saint-Victor, de Pierre Lombard, maîtres et étudiants affluent de toute la Chrétienté et si le renouveau des disciplines profanes et la vivacité des débats philosophiques et religieux inquiètent parfois l’Église, cette croissance spectaculaire fait de Paris le cœur de la vie intellectuelle de l’Occident.

  

Jeudi 14 avril  « Aux origines du développement de la franc-maçonnerie en France, au XVIIIe siècle, les exilés jacobites » conférence de Louis TREBUCHET, président de la Commission d’histoire de la Grande Loge de France.

 Cette conférence s’inscrit dans la continuité du thème des Jacobites abordé en mars 2015 par l’Association.

 

VISITES

Réservées aux membres de l’association à jour de leur cotisation, les visites se font sur inscription par courrier pour les visites payantes. Pour les visites gratuites, les inscriptions peuvent être faites par courriel à montagnestegenevieve.adm@gmail.com

 

ARCHITECTURE DES ANNEES 30 AU QUARTIER LATIN

 A partir des années 20 et en s’épanouissant tout au long des années 30, l’Art Déco va développer une nouvelle esthétique fonctionnaliste et rationaliste. Le 5ème arrondissement garde la trace de ces constructions géométriques et pures. Nous vous proposons, lors d’une visite promenade le long du boulevard Saint-Germain, de découvrir la Maison de la Mutualité construite en 1930 par l'architecte Victor Lesage, la piscine Pontoise bâtie en 1934 par Lucien Pollet et l’école supérieure des travaux publics (ESTP) édifiée en 1934, par les architectes Chollet et Mathon.

    Piscine Pontoise

 Deux dates au choix :

 ·         Lundi 21 mars         à 10 h

·         Mercredi 23 mars    à 15 h

 -       Nombre de participants : 30 ; Durée 1 h

-       Visite gratuite

-       Rendez-vous 10 mn avant l’heure indiquée

Maison de la Mutualité au 24 Rue Saint-Victor - 75005 Paris

 

CADRANS SOLAIRES DU FLANC OUEST DE LA MONTAGNE SAINTE-GENEVIEVE  Promenade-conférence sous la conduite de Joël MAHE, professeur honoraire des universités, membre de la commission des cadrans solaires.

 Comme celle de 2012 dans le Ve arrondissement, cette nouvelle visite à travers le VIe permettra de découvrir de superbes cadrans solaires dont la méridienne de l’église Saint-Sulpice, tout en faisant concevoir la mesure du temps aux époques anciennes.

 Deux dates au choix :

·         Vendredi 8 avril à 14 h

·         Samedi 21 mai à 14 h.

 -       Nombre de participants : 25 ; Durée approximative 3 h.

-       Participation pour frais de reprographie : 4 €.

-       Rendez-vous 10 mn avant l’heure indiquée

Square Boucicaut au 1 Rue de Babylone, 75007 Paris – M° Sèvres Babylone




PROGRAMME DE MAI-JUIN 2016

 

Voici les thèmes abordés: 

L’origine de la franc-maçonnerie en France, dans l’entourage des partisans de Jacques II Stuart en exil, notamment sur la Montagne Sainte-Geneviève.

Le décor installé par Charles Perrault, dans sa maison de la Place de l’Estrapade, affirmant ses conceptions modernes face aux « Anciens », magnifique plafond expliqué par des recherches récentes.

Appréhender le temps, sa perception et sa mesure, à travers l’horlogerie et les cadrans solaires situés aux abords de la Montagne Sainte-Geneviève.

Dans la série des sculptures conçues pour les monuments de la Montagne, visite exceptionnelle du Tombeau de Richelieu de François Girardon, dans la chapelle de la Sorbonne.

 

CONFERENCES

Les conférences ont lieu à la Mairie du Ve, à 18h. ; l’entrée est libre.

 JEUDI 12 MAI « Le décor d’un moderne au XVIIsiècle. Le cabinet de Charles Perrault installé dans sa maison, place de l’Estrapade »,  conférence de Marie-Pauline MARTINmaître de conférences en Histoire de l’art moderne à l’Université d’Aix-Marseille.


Lorsque Charles Perrault, l’auteur des contes, est écarté par Colbert des Bâtiments du Roi, il revient habiter le quartier de son enfance et s’installe place de l’Estrapade. Il achève alors un ambitieux projet mûri depuis plusieurs années : la commande d'un magnifique décor plafonnier de onze peintures allégoriques des arts et des sciences. L’ensemble, gravé en un recueil de planches en 1690, constitue son  « Cabinet des Beaux Arts », vision d’un moderne convaincu que viennent éclairer les recherches récentes et trois peintures retrouvées.

JEUDI 9 JUIN  « À la fois savants et artistes, les horlogers parisiens du XVIIIe siècle », conférence de Marie-Agnès DEQUIDT, docteur en Histoire, suivie de la signature de son livre Horlogers des LumièresTemps et société à Paris au XVIIIsiècle.

L'horlogerie parisienne atteint son apogée au XVIIIe siècle. Les horlogers, qu'ils soient célèbres comme Bréguet ou Berthoud, ou simples anonymes, appartiennent à une corporation aux règles strictes. Tous mettent leur talent au service de la réalisation de montres et de pendules qui sont au croisement entre instruments de mesure et objets d'art. On attend donc des maîtres horlogers qu'ils soient à la fois savants et artistes, comme l'écrira le jury de l'exposition nationale des produits de l'industrie en 1806.


 VISITES

Réservées aux membres de l’association à jour de leur cotisation, les visites se font sur inscription et pour les visites payantes, par courrier postal accompagné d’un chèque pour le paiement. 
Veuillez utiliser le formulaire de demande et le renvoyer.

Pour les visites gratuites, les inscriptions peuvent être faites par courriel à montagnestegenevieve.adm@gmail.com 

 

u CADRANS SOLAIRES DU FLANC OUEST DE LA MONTAGNE SAINTE-GENEVIEVE Promenade-conférence sous la conduite de Joël MAHE, professeur honoraire des universités, membre de la commission des cadrans solaires et de la « Montagne Sainte-Geneviève et ses abords».



Faisant suite à celle de 2012 dans le Ve arrondissement, cette nouvelle promenade-conférence à travers le VIe arrondissement permettra de découvrir de superbes cadrans solaires et de s’initier à leur fonctionnement, notamment à l’Institut  et à l’église Saint-Sulpice. La visite fera également percevoir le rapport au  temps aux époques anciennes et les efforts menés pour maîtriser sa mesure.

 Quelques places encore disponibles les :

 ·         Vendredi 20 mai 2016 (*)               à 14h

·         Jeudi 22 septembre 2016                à 14h

(*) La date initialement proposée du Samedi 21 mai a été transférée au Vendredi 20 mai en raison du petit nombre d’inscriptions reçues pour ce jour là.

 

-       Nombre de participants : 25 ; Durée 3h.

-       Participation pour frais de reprographie : 4 €.

-       Rendez-vous 10 mn avant l’heure indiquée : Square Boucicaut au 1 Rue de Babylone, 75007 Paris – M° Sèvres Babylone

  

u LA FRANC-MAÇONNERIE Exposition de la Bibliothèque nationale de France


En partenariat avec le Musée de la franc-maçonnerie, la BnF présente une exposition majeure, de plus de 450 pièces, certaines encore jamais montrées, issues des collections de la Bibliothèque mais aussi des principales obédiences françaises ou de prêts étrangers exceptionnels. Les origines de la franc-maçonnerie, l’histoire de son implantation en France, ses symboles et rituels, ses contributions dans de multiples domaines - politique, religieux, artistique et philosophique - enfin l’évocation des légendes qui lui sont attachées constituent le parcours de cette exposition dont l’ambition est de faire comprendre, dans un esprit didactique, ce qu’est la franc-maçonnerie.


Trois dates au choix :

·         Jeudi 19 mai à 14h            • Jeudi 26 mai à 14h             • Vendredi 3 juin à 10h30

-       Nombre de participants : 20 ; Durée 1h 30

-       Participation : 10 €.

-       Rendez-vous : Bibliothèque nationale de France-Quai François Mauriac, Paris XIIIe. Galerie 2

 

u Le Tombeau de Richelieu de François Girardon et les sculptures de la chapelle de la Sorbonne, visite commentée par Alexandre MARAL, conservateur en chef au château de Versailles, chargé des sculptures, directeur adjoint du Centre de recherche du château de Versailles et Françoise de La MOUREYRE, historienne de la sculpture, membre de la « Montagne Sainte-Geneviève et ses abords» .


Artiste de tout premier plan, Girardon (1628-1715) fut le grand sculpteur de Louis XIV et connut une éclatante carrière officielle. Le tombeau de Richelieu (Paris, chapelle de la Sorbonne) occupe une place à part  dans son œuvre : Girardon s’y est investi durant une longue période de sa vie, de 1675 à 1694 ; il a conçu un monument scénographique, fait pour être perçu selon quatre points de vue principaux, chacun doté d’une signification propre ; au cours du chantier, il a fait valoir qu’il ne travaillait pas simplement dans le cadre d’une commande privée, mais pour que survive la mémoire d’un grand homme.

Les autres sculptures de la chapelle, disparues ou déplacées à l’époque révolutionnaire, seront évoquées par Françoise de La MOUREYRE.

Une seule date : Mardi 7 juin 2016  à 14h30

-       Nombre de participants : 50 ; Durée 1h 30

-       Participation : 5 €.

-       Rendez-vous : Chapelle de la Sorbonne-Cour d’entrée 17 rue de la Sorbonne, PARIS Ve.




PROGRAMME  DU QUATRIEME TRIMESTRE  2016

 

Voici les nouveautés auxquelles nous avons le plaisir de vous convier :

Des recherches historiques récentes sont à l’origine des conférences de ce trimestre. Elles nous  apporteront de nouveaux éclairages sur différents périodes de l’histoire de la Montagne Sainte-Geneviève :

-     La sociologie du quartier au début du XIVe siècle, lorsqu’il comptait encore de nombreux artisans et commerçants, avant que l’imprégnation universitaire ne devienne plus présente.

-     Les implications du jansénisme au plan politique aux XVIIe, XVIIIe et XIXsiècles.

-     Le développement du positivisme d’Auguste Comte à Paris, au XIXe siècle.

Le programme de  visites inaugure une nouvelle série de promenades consacrée à la découverte du quartier et propose aussi la visite de deux chapelles flamboyantes remarquables, récemment restaurées.

Vous y trouverez également des précisions sur le nouveau système d’inscription en ligne aux visites que l’association a développé pour offrir à ses adhérents un service à réponse immédiate.

 

CONFERENCES

Les conférences ont lieu à la Mairie du Ve, à 18h. ; l’entrée est libre.

 

  JEUDI 6 OCTOBRE « VIVRE ET TRAVAILLER SUR  LA RIVE GAUCHE VERS 1300 », 

conférence de Caroline BOURLET, ingénieur honoraire de recherche au CNRS, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes.

La comparaison de diverses sources fiscales du début du XIVe siècle révèle l’importance numérique de la population laïque sur la Montagne Sainte-Geneviève, celle des artisans et commerçants, par rapport à la population universitaire.  Nombreux sont  ceux qui vivent du travail de leurs mains dont le cadre de vie transparaît alors : l’implantation de divers métiers dans l’espace urbain ainsi que les spécificités des activités du quartier renseignent sur la sociologie et le véritable visage de la Rive gauche vers 1300.



Prévue le Jeudi 17 novembre, mais reportée à date ultérieure  «  L'HISTOIRE DU JANSENISME EST-ELLE POSSIBLE ? », 

conférence de Monique COTTRET, professeur émérite d'histoire moderne à l'Université de Paris X-Nanterre.

Personne ne se réclame du jansénisme. Le terme est une injure inventée par les adversaires du mouvement. Pourtant né au temps du baroque, le jansénisme a marqué le Grand siècle puis les Lumières avant de traverser la Révolution et de laisser des traces dans le siècle suivant. Aucune forme de contestation religieuse à l'intérieur du catholicisme n'a eu une telle postérité. Cette conscience en acte mérite d'être revisitée.

 

  JEUDI  8  DECEMBRE : «  AUGUSTE COMTE, LES POSITIVISTES ET PARIS », 

conférence de David LABREURE, doctorant en lettres modernes, responsable du Musée et du centre de documentation  de « La Maison d’Auguste Comte ».

La vie et l’œuvre d’Auguste Comte (1798-1857), philosophe français fondateur du positivisme, sont étroitement liées à Paris. Arrivé dans la capitale en 1814 pour suivre les cours de l’Ecole polytechnique, il ne la quittera que très rarement jusqu’à sa mort. Installé à partir de 1841 rue Monsieur-le-Prince, il voulait faire de Paris une sorte de « nouvelle Babylone » et la capitale du positivisme. Par attachement symbolique autant que par conviction philosophique, ses disciples en firent la terre d’élection de ce courant qui influença scientifiques, écrivains, philosophes et hommes politiques aux XIXe et XXsiècles.


 VISITES

 

NOUVELLE SERIE DE VISITES ET PROMENADES A LA DECOUVERTE DU VARRONDISSEMENT

Mme Marie-Christine HENRI, conférencière des Monuments historiques et membre de longue date de notre association, commence une série de visites-conférences de monuments et de sites de nos quartiers dont les thèmes seront annoncés régulièrement dans notre programme.

 

Première promenade-conférence :

A LA RECHERCHE DE LA MURAILLE DE PHILIPPE AUGUSTE DANS LE Ve arrondissement, Histoire, construction, évolution et vestiges divers …

Dix ans après le début des travaux de l’enceinte de la Rive droite, Philippe-Auguste entreprend sur le même modèle la construction de celle de la Rive gauche, en la finançant  entièrement. Sur cette rive, l’édification de la muraille, des tours et des portes est menée à bien entre 1200 et 1212.

 Trois dates au choix

 jeudi 29 septembre 2016      à 14 h 30 

 lundi 10 octobre 2016           à 14 h 30 

 vendredi 14 octobre 2016     à 11 h 00.

Nombre de participants : 25.             Durée : 2 h.           Participation : 9, 50 €

Rendez-vous : Métro Jussieu devant l'escalator, 10 minutes avant l’heure prévue.

 

  

CHAPELLES FLAMBOYANTES DE LA MONTAGNE SAINTE-GENEVIEVE

Du Moyen Age à la Révolution, des dizaines de chapelles de collèges et d’hôtels particuliers se dressaient  sur les pentes de la Montagne Sainte-Geneviève à côté des églises paroissiales et abbatiales. En témoignent, aujourd’hui deux monuments dont la destination a bien changé.

La chapelle du collège de Beauvais, seule chapelle de collège du Moyen Age qui subsiste de nos jours, édifiée entre 1375 et 1383 par l’architecte Raymond du Temple, également maître d’œuvre du Louvre et de Vincennes ; acquise par l’Église roumaine au XIXe siècle elle est devenue l’église orthodoxe des Saint-Archanges.

La chapelle de l’hôtel de Cluny, oratoire privé aménagé par l’abbé de Cluny Jacques d’Amboise dans sa résidence parisienne, demeure aujourd’hui l’un des joyaux du Musée national du Moyen Age, par son architecture audacieuse et son exceptionnel décor, sculpté et peint, du début du XVIe siècle.

Ces deux chapelles viennent de recouvrer leur splendeur grâce à des campagnes de restauration qui s’achèvent cet automne. Leur visite sera commentée par Raphaële SKUPIEN, ATER en histoire de l’art à l’Université de Picardie-Jules Verne, membre de notre association.

Trois dates au choix

 mercredi 16 novembre         à 9 h 45 

 vendredi 25 novembre         à 10 h 30

 vendredi 25 novembre         à 14 h 15.

Nombre de participants : 25.             Durée : 2 h15.

Participation :

-     9, 50 €   pour la visite-conférence.

-     ATTENTION : De plus, une entrée au  Musée de Cluny de 9 € sera à régler sur place, sauf pour les membres disposant d’une carte d’entrée gratuite au Musée de Cluny (Amis du Musée de Cluny, Carte Culture, Carte d’invalidité,…), à apporter impérativement.

Rendez-vous : 9 bis rue Jean de Beauvais 75005 PARIS, 10 minutes avant l’heure prévue.

 

 

CHAPELLE DE L’HUMANITE. AUGUSTE COMTE.

 En janvier 2017 sera programmée la visite de la Chapelle de l’Humanité, temple positiviste  situé rue Payenne  Paris 75003.

__________