PROGRAMME DE MAI-JUIN 2016

 

Voici les thèmes abordés: 

L’origine de la franc-maçonnerie en France, dans l’entourage des partisans de Jacques II Stuart en exil, notamment sur la Montagne Sainte-Geneviève.

Le décor installé par Charles Perrault, dans sa maison de la Place de l’Estrapade, affirmant ses conceptions modernes face aux « Anciens », magnifique plafond expliqué par des recherches récentes.

Appréhender le temps, sa perception et sa mesure, à travers l’horlogerie et les cadrans solaires situés aux abords de la Montagne Sainte-Geneviève.

Dans la série des sculptures conçues pour les monuments de la Montagne, visite exceptionnelle du Tombeau de Richelieu de François Girardon, dans la chapelle de la Sorbonne.

 

CONFERENCES

Les conférences ont lieu à la Mairie du Ve, à 18h. ; l’entrée est libre.

 JEUDI 12 MAI « Le décor d’un moderne au XVIIe siècle. Le cabinet de Charles Perrault installé dans sa maison, place de l’Estrapade »,  conférence de Marie-Pauline MARTIN, maître de conférences en Histoire de l’art moderne à l’Université d’Aix-Marseille.


Lorsque Charles Perrault, l’auteur des contes, est écarté par Colbert des Bâtiments du Roi, il revient habiter le quartier de son enfance et s’installe place de l’Estrapade. Il achève alors un ambitieux projet mûri depuis plusieurs années : la commande d'un magnifique décor plafonnier de onze peintures allégoriques des arts et des sciences. L’ensemble, gravé en un recueil de planches en 1690, constitue son  « Cabinet des Beaux Arts », vision d’un moderne convaincu que viennent éclairer les recherches récentes et trois peintures retrouvées.

JEUDI 9 JUIN  « À la fois savants et artistes, les horlogers parisiens du XVIIIe siècle », conférence de Marie-Agnès DEQUIDT, docteur en Histoire, suivie de la signature de son livre Horlogers des Lumières. Temps et société à Paris au XVIIIe siècle.

L'horlogerie parisienne atteint son apogée au XVIIIe siècle. Les horlogers, qu'ils soient célèbres comme Bréguet ou Berthoud, ou simples anonymes, appartiennent à une corporation aux règles strictes. Tous mettent leur talent au service de la réalisation de montres et de pendules qui sont au croisement entre instruments de mesure et objets d'art. On attend donc des maîtres horlogers qu'ils soient à la fois savants et artistes, comme l'écrira le jury de l'exposition nationale des produits de l'industrie en 1806.


 VISITES

Réservées aux membres de l’association à jour de leur cotisation, les visites se font sur inscription et pour les visites payantes, par courrier postal accompagné d’un chèque pour le paiement.
Veuillez utiliser le formulaire de demande et le renvoyer.

Pour les visites gratuites, les inscriptions peuvent être faites par courriel à montagnestegenevieve.adm@gmail.com 

 

u CADRANS SOLAIRES DU FLANC OUEST DE LA MONTAGNE SAINTE-GENEVIEVE Promenade-conférence sous la conduite de Joël MAHE, professeur honoraire des universités, membre de la commission des cadrans solaires et de la « Montagne Sainte-Geneviève et ses abords».



Faisant suite à celle de 2012 dans le Ve arrondissement, cette nouvelle promenade-conférence à travers le VIe arrondissement permettra de découvrir de superbes cadrans solaires et de s’initier à leur fonctionnement, notamment à l’Institut  et à l’église Saint-Sulpice. La visite fera également percevoir le rapport au  temps aux époques anciennes et les efforts menés pour maîtriser sa mesure.

 Quelques places encore disponibles les :

 ·         Vendredi 20 mai 2016 (*)               à 14h

·         Jeudi 22 septembre 2016                à 14h

(*) La date initialement proposée du Samedi 21 mai a été transférée au Vendredi 20 mai en raison du petit nombre d’inscriptions reçues pour ce jour là.

 

-       Nombre de participants : 25 ; Durée 3h.

-       Participation pour frais de reprographie : 4 €.

-       Rendez-vous 10 mn avant l’heure indiquée : Square Boucicaut au 1 Rue de Babylone, 75007 Paris – M° Sèvres Babylone

  

u LA FRANC-MAÇONNERIE Exposition de la Bibliothèque nationale de France


En partenariat avec le Musée de la franc-maçonnerie, la BnF présente une exposition majeure, de plus de 450 pièces, certaines encore jamais montrées, issues des collections de la Bibliothèque mais aussi des principales obédiences françaises ou de prêts étrangers exceptionnels. Les origines de la franc-maçonnerie, l’histoire de son implantation en France, ses symboles et rituels, ses contributions dans de multiples domaines - politique, religieux, artistique et philosophique - enfin l’évocation des légendes qui lui sont attachées constituent le parcours de cette exposition dont l’ambition est de faire comprendre, dans un esprit didactique, ce qu’est la franc-maçonnerie.


Trois dates au choix :

·         Jeudi 19 mai à 14h            • Jeudi 26 mai à 14h             • Vendredi 3 juin à 10h30

-       Nombre de participants : 20 ; Durée 1h 30

-       Participation : 10 €.

-       Rendez-vous : Bibliothèque nationale de France-Quai François Mauriac, Paris XIIIe. Galerie 2

 

u Le Tombeau de Richelieu de François Girardon et les sculptures de la chapelle de la Sorbonne, visite commentée par Alexandre MARAL, conservateur en chef au château de Versailles, chargé des sculptures, directeur adjoint du Centre de recherche du château de Versailles et Françoise de La MOUREYRE, historienne de la sculpture, membre de la « Montagne Sainte-Geneviève et ses abords» .


Artiste de tout premier plan, Girardon (1628-1715) fut le grand sculpteur de Louis XIV et connut une éclatante carrière officielle. Le tombeau de Richelieu (Paris, chapelle de la Sorbonne) occupe une place à part  dans son œuvre : Girardon s’y est investi durant une longue période de sa vie, de 1675 à 1694 ; il a conçu un monument scénographique, fait pour être perçu selon quatre points de vue principaux, chacun doté d’une signification propre ; au cours du chantier, il a fait valoir qu’il ne travaillait pas simplement dans le cadre d’une commande privée, mais pour que survive la mémoire d’un grand homme.

Les autres sculptures de la chapelle, disparues ou déplacées à l’époque révolutionnaire, seront évoquées par Françoise de La MOUREYRE.

Une seule date : Mardi 7 juin 2016  à 14h30

-       Nombre de participants : 50 ; Durée 1h 30

-       Participation : 5 €.

-       Rendez-vous : Chapelle de la Sorbonne-Cour d’entrée 17 rue de la Sorbonne, PARIS Ve.



RAPPEL SUR L’ORGANISATION DES VISITES

Les inscriptions aux visites étant prises dans l’ordre de leur arrivée, les adhérent(e)s sont invité(e)s à retourner la fiche d’inscription accompagnée du chèque, si visite payante, dès qu’ils reçoivent le programme trimestriel. Celles et ceux qui ne disposent pas d’une adresse électronique doivent impérativement joindre une enveloppe timbrée pour la réponse.

Pour tout ce qui concerne la visite,  les personnes inscrites ont pour interlocuteur exclusif la personne désignée comme responsable et dont le n° de portable figure sur le document de réponse à l’inscription.

Il est demandé aux personnes inscrites à une visite de se présenter au responsable de la visite au moins 5mn avant le début de celle-ci.

 

Remboursement des visites dans les cas d’annulation

A – Condition : si l’annulation a lieu dans un délai supérieur à trois jours en informant le responsable de la visite, il y aura remboursement intégral du montant de la visite

B – Modalités : En fin de trimestre, le Bureau examinera les comptes-rendus des visites de la période et dressera la liste des adhérents pouvant prétendre au remboursement. Celui-ci se fera par chèque adressé à l’adhérent(e).